Journal Chimiothérapeutique

Chimio #1 – J+6 – Retour de la bête

Moral : 9.5/10 – Météo : de ouf (C’est quand meme super inquiétant les 30° au mois de Septembre non ???) – Poids : 86.3kg – Inspiration : Tonique

Gros regain d’énergie aujourd’hui. Après une folle journée en descente de Cortancyl, tout semble rentrer dans l’ordre ce matin.

J’ai vu mon Chimiothérapeute hier en consultation. Il m’a reçu avec un grand sourire pour me dire que tout allait bien, que je supportais très bien le traitement et qu’il était content de me voir comme cela. Sur le moment, j’ai failli l’insulter ! 2h de transports, plus d’1h30 de retard sur l’heure prévue de rendez-vous, tout ça pour me dire que je vais bien ??? Franchement, je l’avais mauvaise.

Il m’a même dit que j’avais une chance, infime certes, mais une chance quand même, de ne pas perdre mes cheveux. Là, s’en était trop, je suis sorti de mes gonds et lui ai fait savoir qu’il en était tout bonnement hors de question ! Avec tout le cinéma et les efforts de victimisation que je fais depuis des mois auprès des gens qui me sont proches et ceux qui le sont moins, je vais passer pour un affabulateur si je ne perds pas mes cheveux…

Ça a eu le mérite de le faire rire.

Est-ce que les Oncologues ont pour consigne de rire aux blagues de leurs malades histoire de leur redonner confiance? Question réthorique, ça a bien marché pour moi 😀

Comme il a tout de suite senti mon attrait pour les drogues dopantes et/ou addictives, il m’a conseillé de baisser légèrement la dose de Cortancyl et d’augmenter la dose de pétards pour le coté anti-vomitif de la chose. Etant plutôt de caractère conciliant et docile, je vais m’empresser de suivre ses conseils !

Ce matin, la cicatrisation du Port-a-cath, le Cathéter 2.0 pour les anciens, semble belle et bien terminée. Pour la première fois depuis l’opération, « mini-invasive » comme ils l’appellent, je n’ai pas eu l’appréhension des coutures qui lâchent en pleine débauche d’efforts lors de mon habituelle et au combien importante séance d’exercices matinaux. Cette appréhension était somme toute justifiée, ayant un trou dans la jugulaire, un point qui saute et j’en suis pour nettoyer l’appart pendant 2 semaines. (Hum… cette blague me dégoute moi aussi…)

Bref, tout motivé que j’étais, sur fond d’Eye of the Tiger* évidemment, j’ai donc enchainé inlassablement les efforts pour un total d’environ 3 pompes (sur les genoux) et au moins 4 abdos (en trichant). La bête est de retour et ça fait foutrement du bien !

Pour ceux qui suivent encore, je ne partage plus avec le phoque d’il y a deux jours que l’odeur pestilentielle d’un pauvre type qui transpire et une douche devrait en atténuer les effets alentours…

*: Hum… Pour Eye of the Tiger, Il s’agit d’une pure projection mentale, je ne suis pas tordu au point d’écouter cette merde pour faire du sport.

Ajouté à cela un poids qui revient timidement à la normale, tout va pour le mieux. D’après ma concièrge, il s’agissait simplement de rétention d’eau liée aux corticoïdes. D’après moi, elle semble en connaître un sacré rayon question rétention d’eau… Oui, cette vanne est purement méchante et totalement infondée, d’autant que j’adore ma concièrge et je n’oublie pas ce lien indéfectible qui nous lie, elle et moi lors des livraisons Amazon Prime.

Ce post touche déjà à sa fin (Ohhhhh!) car je dois bosser sur d’autres sujets (Ahhhhh!).

L’article sur les exponentielles est, à ce jour, une calamité sans nom, d’une pauvreté abyssale et d’un intérêt proche du Rien alors qu’il s’agit, et ce depuis le début, de la pierre angulaire de tout ceci.

Dernière chose, sauf nouvelle descente aux enfers, il s’agit probablement du dernier article estampillé « Chimio #1 ». Je pense que les effets secondaires sont terminés pour cette séance donc vivement la #2 aka « Chute de cheveux » et autres rebondissements je l’espère.

Franck
41 ans et un cancer, c'est le moment d'écrire ou jamais...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :