Journal Chimiothérapeutique

Chimio #7 – J+7 – Manucure pour Mamie Nova

Moral: 7/10 – Physique : 5/10 (En phase ascendante) – Météo: Aucune idée – Poids: 86.3 – Inspiration : Benjamin Button

Nous voilà une semaine tout juste après la dernière cure de jouvence et je peux affirmer sans détour que celle-ci fut diablement douloureuse. Probablement l’une des pires à ce jour. Si les effets secondaires s’en vont progressivement, ils m’ont bien salopé le Weekend et le début de semaine.

Maintenant, tout va bien, retour de la phase ascendante ! Aujourd’hui est bien mieux qu’hier et beaucoup moins bien que demain !

Je regrette juste une chose, c’est de n’avoir comme point commun avec Brad Pitt que le corps de vieux du début de l’histoire de Benjamin Button ! Avouez que c’est un peu dommage.

Une question qui, je l’espère, vous taraude l’esprit à cet instant : Mais comment ce fait-il que ce soit la pire des séances ? Il devrait être habitué à force ! (Ce con !)

Eh bien, à cela, plusieurs raisons.

Déjà, je suppose qu’il y a eu une sorte de relâchement de « volonté » pour commencer. Non pas la volonté d’aller au bout ou d’en découdre. Comme déjà évoqué ici, ce n’est pas moi qui décide d’aller au bout ou pas… (Et je ne suis pas couturière). C’est plutôt cette idée d’une chimio presque terminée et quelque part, l’impression trompeuse d’en avoir déjà fini avant même d’attendre le générique de fin.

Un petit retour de flamme donc qui est allé taper direct sur le moral pour mieux tabasser le physique les jours suivants.

L’autre raison concerne la douleur physique. Là aussi, je crois en avoir déjà parlé mais tout le monde m’avait dit : « T’inquiètes pas gamin, le Taxotère c’est de la rigolade à côté du produit rouge ». Eh bien, permettez moi d’émettre une légère objection. Les effets secondaires diffèrent d’une personne à l’autre évidemment et, sans regretter les nausées, j’ai vraiment du mal à supporter les douleurs musculaires, articulaires et ongulaires !

A propos d’ongles, il est temps d’expliquer un minimum le titre de cet article. Si la manucure peut sembler logique avec les douleurs au bout des doigts en ce moment, que vient foutre cette pauvre Mamie Nova, image de sucre et de douceur, dans un article de complainte sur le vilain Taxotère.

Voix intérieure : Si on faisait une injection de chimio à cette bonne vieille Mamie Nova, tu crois qu’elle garderait ce sourire exaspérant affiché sans vergogne depuis 50 ans sur ses pots de yaourt ?

Voilà où je voulais en venir ! Les pots de yaourt ! Mais d’abord, un petit retour en arrière.

Nous sommes Samedi après-midi, deux jours après l’injection. Me voilà déambulant fièrement dans les allées du Monoprix. J’arrive au rayon desserts, à la recherche de cette perle rare de l’industrie agro-alimentaire, j’ai nommé le « Mamie nova gourmand yaourt framboise 2x150g ». Je crois que tout est dit tant la chimie fait aujourd’hui des merveilles.

Lorsque l’objet du délit est trouvé, direction la caisse à vitesse de pointe, je dois frôler les 2 km/h à ce moment là. Petit moment de réjouissance au moment de soutenir le regard pénétrant/concupiscent de ma caissière préférée. Elle, qui me connait si bien, a probablement noté la repousse de mes cheveux. J’attends avec une impatience torride l’un de ses commentaires où humour, finesse et délicatesse sont souvent intimement liés. La tension est à son comble lorsque vient mon tour…

– Bonjour ! Il vous reste 1 euro 40 sur votre carte monoprix. Vous souhaitez les utiliser ?

Au ton de sa voix, j’ai la nette impression que nous progressons en amitié et autant dire que je ne suis pas déçu. Je suis donc de retour chez moi le coeur léger pour déguster l’un de ces fameux Mamie nova gourmand yaourt framboise 2x150g.

Voix intérieure : Pourquoi tu fais chier tout le monde avec cette histoire de Yaourt ?
Moi :Patience, j’y viens !

Pour les non-initiés, ce fabuleux yaourt possède un emballage en carton (théoriquement recyclable) et un opercule (couvercle…) en aluminium (un peu moins recyclable). Mais concentrons nous sur ce couvercle en alu car tout le problème est là !

Je commence à vouloir ouvrir le met divin en tirant sur la languette du dit couvercle et là, impossible ! La douleur conjuguée des mains, doigts et ongles fait que je n’arrive pas à tirer suffisamment fort dessus pour l’enlever. Niveau de frustration 1

N’écoutant que mon courage, je me dis que je vais essayer avec l’autre main… Idem ! Niveau de frustration 2

Mon cerveau reptilien se met alors en mode survie et propose d’ouvrir ce yaourt coûte que coûte ! Une idée lumineuse me vient tout à coup : « Essaie de transpercer l’opercule avec la cuillère ! ». Là aussi, un échec cuisant ! Impossible d’appuyer suffisamment sur la cuillère tellement j’ai mal… Putain de **** ! Frustration max !

A ce moment du récit, vous vous dites probablement : « Rho, il a l’air bien con à ne même pas réussir à ouvrir un simple pot de yaourt »… Eh bien, je partage largement votre avis !

Comme je déteste les fins tristes, sachez tout de même que j’ai fini par réussir à défoncer le couvercle mais j’ai dû y aller au couteau… une véritable boucherie ! Il y avait des faux morceaux de framboise partout !

Si tout ceci est un peu exagéré (à peine), l’épisode est maintenant derrière moi et ne sera de retour que dans 2 semaines. Pas vraiment de quoi chipoter pour un yaourt 😉

La prochaine fois, je fais un article sur le Café Grand Mère sous Taxol 😉

Franck
41 ans et un cancer, c'est le moment d'écrire ou jamais...
4 commentaires
  • Chris
    Répondre

    Bonjour, je suis très admiratif de votre écriture et de vos textes qui me réjouissent. (Comme quoi je malheur des uns fait bien le bonheur des autres…!!)
    Étant en maladie grave aussi (pour une deuxième fois mais sans rapport avec la première) mais très différente de la votre j’ai le temps pour apprécier votre ton votre esprit libre et votre humour fascinant!
    J’aurai volontiers échangé avec vous en privé.
    Votre courage également me rend encore plus admiratif! Je vous souhaite une meilleure suite possible, c’est bien engagé et je m’en réjouis.
    Une bise amicale a votre épouse votre fille et vous aussi, quand même!
    Chris

    1. Franck
      Répondre

      Merci Chris pour votre message qui fait extrêmement plaisir 😊.

  • Sam
    Répondre

    Bonjour Franck
    Il aura fallu un article sur Mamie Nova (oui moi aussi j’aime bien ses yaourts ) pour t’ écrire un petit mot, au lieu de garder mon statut de voyeur. En même temps ton blog est fait pour être lu mais c’est toujours délicat de lire l’intimité d’une personne qu’on ne connaît pas. Et comme ton dernier article m’a fait hurler de rire, je ne pouvais pas te laisser dans cette ignorance toi et des petits doigts boudinés, tartinés au dessert lacté au goût framboise (perso j’adore la saveur pistache) !!! Je crois que le temps est venu pour te révéler un secret à propos de Notre mamie commune. En fait il suffit de déchirer la languette en 2 (c’est de l’alu ça se fait très bien) et ainsi l‘opercule sera déchiré en 2 parties nettes.
    Moi aussi quand j’ai découvert ça, ça a changé ma vie (et ma vision sur cette c….asse de Mamie)
    Après cette révélation, qui aura forcément un énorme impact, je t’adresse mes meilleurs vœux de rétablissement. On est tous touché de près ou de loin par cette maladie et tes billets nous permettent de connaître (et prendre conscience) des différents stades de la maladie que parfois nous n’osons même pas demander à nos proches. Courage et continue avec cette niaque qui te va si bien. Haut les cœurs !
    Sam

    1. Franck
      Répondre

      😂😂😂 Merci Sam, c’est noté pour la languette 😂💪. Je vais tester la pistache et enfin pouvoir me nourrir exclusivement chez Mamie!!!
      A bientôt 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :