Fin du monde

Epilogue (Joyeux !)

Moral : 10/10 – Physique : 10/10 – Peu importe – Poids : de mes 20 ans
Inspiration : Promotion canapé

Des mois que je n’ai pas touché le clavier et cela me manque un peu. Des mois que j’espère trouver un autre truc drôle à écrire mais, les blagues commencent à tourner un peu en rond. Un psy qualifierait cela de blocage post-traumatique ou un truc du genre.

Disons aussi qu’il y a peut-être un temps pour tout.

Nous sommes presque 9 mois après l’opération. De tout ceci reste une sensation étrange. L’impression que c’était hier ou alors il y a une éternité…

Nouvelle fort agréable : il s’agit du passé maintenant.

Aucun effet secondaire notable lié à l’hormonothérapie (encore un avantage d’être un homme pour ce type de cancer…), juste un cachet à prendre à peu près tous les jours*.

 *: Oui maman ! Je le prends tous les jours !

La remise en question entamée dès le début à fait son petit bout de chemin. Séparé depuis le mois de Juillet, je reconstruis tranquillement ma nouvelle vie avec une naïveté flambant neuve.

Question boulot, une rentrée sur un rythme plus qu’effréné. (Traduire par : je me fais exploiter à mort par mon patron…) 

Pour le reste, une joie intense et durable, un peu comme celle des baleines qui ont vu Donald Trump perdre les dernières élections.

Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il faut mettre un point final à cette aventure et regarder droit devant pour en vivre de nouvelles. 

Le récit touche à sa fin et je voudrais en profiter pour envoyer une petite dose de bons sentiments. 

Je ne sais pas vraiment à qui s’adresse le « tu » des chapitres précédents mais ceux qui suivent sont pour ma fille.

Ma chère fille, 

J’espère que tu liras ce livre un jour… (dans longtemps, très longtemps…). J’espère aussi que certains passages te feront rire. 

Tu m’as aidé à me lever tous les matins et tu as tenu ta promesse de me soigner de bien des façons. Je dois t’avouer un secret : heureusement que tu étais là pendant cette année « particulière ».

Sache que le temps est précieux et il l’est encore plus quand tu es dans les parages. 

Nous mesurons, ta mère et moi, l’immense chance que nous avons de te connaître. 

Tu es épatante et je t’aime.

  • Bon, sinon pour les devoirs ? T’en es où là ?

Prends soin de ton temps…

ATTENTION ENCART PUBLICITAIRE

Figure toi qu’il m’est venu une idée saugrenue ces dernières semaines.

« Et pourquoi ne pas faire de ce blog un livre ».

Eh bien bien voilà, « Fin du monde et poissons rouges » est maintenant un livre vendu chez le grand démon de la distribution : Amazon*.

* : Oui oui, j’ai bien dit Amazon, chacun ses paradoxes. J’ai bien tenté de contacter Flammarion mais ils m’ont dit qu’au mieux, ils pouvaient me classer au rayon cuisine…

Alors voilà, le bouquin est sorti depuis 3 jours et je suis très fier de tout ce parcours.

Tu peux cliquer ici pour faire une bonne action à l’approche des fêtes !

Hum, un type en train de crever…, quelle bonne idée de cadeau pour Noël !
Oui, et en plus, je crois qu’il s’en sort à la fin ! Vraiment navrant…
Ma fille ! Je t’embrasse 😉

Merci aussi à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à mes complaintes. Ma mère, évidemment. Caro aussi car cela n’a pas été facile tous les jours. Ma famille et mes amis, toujours présents.  Les mamans d’école et le Mignon Café pour le soutien caféiné du matin, Camillette qui se reconnaîtra, ceux qui ont suivi le blog de près ou de loin, ma concierge et toutes les caissières Monoprix du monde !

Je ne vous dit pas à très bientôt car cela rimerait avec récidive !

Portez vous bien !

Franck
41 ans et un cancer, c'est le moment d'écrire ou jamais...
1 commentaire
  • Damien
    Répondre

    Comment on fait pour laisser des commentaires dans le livre, g pa trouver le bouton lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :